Réussirsaloc.com vous propose un focus sur une pratique de plus en plus commune : l’échange de maison entre particulier.

Échange de maisons : le concept

Échanger sa maison est un concept de vacances simple : deux personnes s’entendent pour se prêter leurs maisons pendant une période définie, par exemple pendant les vacances. L’échange de maisons est la plupart du temps complètement gratuit, il n’y a pas de transfert d’argent entre les deux parties : chacun bénéficie ainsi d’une maison ou d’un appartement loin de chez soi, sans dépenser d’argent, en mettant à profit son propre logement.

Bien qu’on puisse échanger autre chose qu’une maison (on peut échanger son appartement, sa caravane, prêter sa maison secondaire ou tout autre logement), on parle communément d’échange de maisons pour désigner le principe général, le terme maison prenant ici le sens du “Home” anglais ; on parle plus rarement de prêter sa maison, et parfois de troc de maisons. En anglais, on parle de Home Exchange, ou de Home Swapping.

Échange de maisons : l’histoire

L’histoire de l’échange de maison débute dans les années 50. Les premiers échanges de maisons ont eu lieu entre des enseignants Américains et Suisses. La formule, ouverte à tous, s’est ensuite développée en Europe, puis dans le monde entier. Peu à peu, des organismes spécialisés dans la mise en relation de candidats à l’échange de maisons ont vu le jour, afin de faciliter les échanges entre personne distantes. À l’origine, les propositions d’échanges de maisons étaient publiées dans des catalogues imprimés, et envoyés de 1 à 2 fois par an par courrier… Pas d’Internet à l’époque ! Depuis la fin des années 90, les publications ont progressivement été abandonnées au profit de catalogues en ligne.

Échange de maisons : fonctionnement

Pour réaliser un échange de maisons, les personnes doivent s’inscrire auprès d’un organisme spécialisé, la plupart du temps via un site Internet. Les partenaires d’échanges correspondent principalement par courrier électronique, puis par téléphone pour régler certains détails, et se mettent d’accord sur la période, la durée et les modalités de l’échange.

Il est possible de réaliser un échange de maisons que l’on soit propriétaire ou locataire. Le logement échangé peut être une maison, un appartement, un studio, une résidence secondaire ou même un mobil-home.

Les échanges de maison sont souvent associés à des échanges de voitures, et il est également possible de réaliser des échanges d’hospitalité.

Échange de maisons : les alternatives

L’échange de maison (ou échange d’appartement), peut être simultané ou non. Dans ce cas, on parle d’échange d’hospitalité. Cet échange d’hospitalité peut se faire entre deux personnes s’invitant mutuellement à passer quelques jours chez l’hôte, mais en pratique, il arrive assez fréquemment que les échanges de maison ne soient pas réciproques… En effet, il arrive souvent que des liens d’amitié se créent entre les personnes qui se rencontrent pour échanger leur maison, et lorsque l’échange ne peut se faire pour des raisons pratiques, on n’hésite pas à se dépanner et à s’inviter pour quelques jours !

A noter une tendance de fond similaire à l’échange d’hospitalité, le couchsurfing. Populaire chez les 18/35 ans, le couchsurfing consiste à demander à quelqu’un de l’héberger pendant une nuit ou deux, en échange d’une compagnie agréable et de l’échange de cultures différentes. La philosophie est proche de l’échange de maison, l’échange se faisant via la communauté entière, et non pas via un échange réciproque.

Source: site Camago